Au début du siècle les déchets et ordures parisiennes étaient acheminés par train dans les gares de la région, pour être rentabilisés auprès des agriculteurs et maraichers qui les utilisaient pour amender leurs terres .

Les charettes de gadoues

 

      

au café RABY

 

 

 

 

  

   « Les gadoues ! ah ! là ! là ! On a eu du mal avec ça ! Il fallait que tous les wagons soient vidés dans la journée et les gadoues emportées. Si on ne pouvait pas, on jetait tout par terre près de la voie. 
  
Les cultivateurs de Neuville venaient aussi à la gare d’Eragny vider des wagons.
On allait ensuite les étaler dans les champs, mais après…il fallait ramasser les boîtes de conserves, les bouts de verre, les tessons d’assiettes, les coquilles d’huîtres… on mettait tout ça dans les ornières des chemins, parce que dans le temps, sur le plateau, c’était des chemins de terre qui étaient creusés par le passage des roues de charrettes. On comblait les trous avec ces déchets.
On a arrêté d’utiliser les gadoues un peu avant l’arrivée de la Ville Nouvelle dans les années 65/70. »
                                                                                          témoignage de M. T.
 
*-*-*-*-*-*

« Ma mère, (94 ans), m’a rappelé la façon de procéder : les ordures quittaient le wagon et étaient chargées dans un tombereau, destination les champs. On étalait ces déchets.

Le tri était fait à la main :   grands chiffons, cartons, bouteilles cassées partaient dans la décharge de la carrière à Létu (actuellement emplacement du garage Toyota, rue de Saint Ouen),  le cuivre et les autres métaux étaient vendus au ferrailleur, les os et les chiffons au marchand de peaux de lapin, le nylon n’existait pas en ce temps-là.

De temps en temps, des trouvailles : beaucoup de petites cuillères, des bagues, des pièces de monnaie, un rond de serviette, des figurines en porcelaine.  Puis le labour était fait à la charrue avec le cheval ».

                                                                                          témoignage de F .J.

objets retrouvés dans les gadoues