Ce quartier a été attribué pour partie aux habitants expropriés par les travaux de la Ville Nouvelle (nouveaux quartiers et tracé de la N 184). Ils ont reconstruit en 1974 dans ce qui était terrains de cultures et vergers et ont choisi collectivement d’attribuer des noms de vents à leurs rues (Alizé, Aquilon, Autan, Bora, Brise, Cers, Harmattan, Juran, Noroît, Sirocco, Suroît, Tramontane)

les Pincevents années 50 °°